Edition automne 2020

En bref

Nouvelles du développement durable et actualités SIG

news_auto_sommaire

Innovation

De l’électricité dans l’air

idee_auto_sommaire

Eco-responsable

A la hauteur de l’urgence climatique

idee_auto_sommaire_2

Coulisses

Assurer les services essentiels durant la pandémie

sig_auto_sommaire

Partenaires

SIG au cœur de la vie locale

partenariat_auto_sommaire

Parole de client

«GeniLac faisait sens pour nous»

sig_auto_geni_sommaire

Rencontre

Un vélo «made in Genève»

sig_auto_vivre_sommaire

Saveurs

Un resto, un concert et dodo

vivre_auto_saveurs_sommaire

Nature

Industrie et oiseaux cohabitent

vivre_auto_nature_sommaire

Agenda

agenda_auto_sommaire

SIG ET VOUS

 Parole de client 

 

«GeniLac faisait sens pour nous»

 

Le Graduate Institute, Institut de hautes études internationales et du développement, a fait le choix de raccorder plusieurs de ses bâtiments au réseau GeniLac. Une décision que ne regrette absolument pas Pierre Guth, directeur des constructions pour le campus.

 

Texte : Joëlle Loretan /// Photographies: Eddy Mottaz

Lorsqu’il évoque le choix de se raccorder au réseau GeniLac (voir encadré), Pierre Guth est enthousiaste. Mais, il le répète, c’est avant tout une aventure humaine. «Sans cette très belle entente que nous avons eue avec SIG, rien n’aurait pu se faire. Bien sûr, cela n’a pas toujours été facile, mais à chaque fois, nous avons trouvé ensemble des solutions.» En 2012 donc, le Graduate Institute relie son premier bâtiment à GeniLac. Depuis, un second a rejoint le réseau et, l’année prochaine, il y en aura un troisième.

 

UN TROISIÈME BÂTIMENT EN 2021

«Le Graduate Institute est propriétaire de plusieurs bâtiments, explique Pierre Guth. Le premier à avoir été raccordé au réseau GeniLac a été la Maison des étudiants Edgar et Danièle de Picciotto.» Inaugurée en septembre 2012, elle accueille environ 250 personnes dans 135 logements (72 studios et 63 appartements). «A l’époque, le système n’était envisagé que pour le rafraîchissement. Le bâtiment de la Maison des étudiants a été le premier à utiliser cette technologie en tant que système de chauffage également. Nous avons mené, en partenariat avec SIG, un grand travail de développement. L’approche était nouvelle pour tout le monde et les collaboratrices et collaborateurs SIG ont fait preuve d’une grande ouverture d’esprit et de connaissances techniques pointues.» Une année plus tard, la Maison de la paix, siège de l’institut, voit le jour. «En 2013, fort de l’expérience précédente, nous avons opté pour le froid et le chaud avec ce système. Aujourd’hui, nous construisons un nouveau projet de logements étudiants pour 2021 et avons de nouveau choisi GeniLac pour rafraîchir les espaces d’activités du bâtiment.» La nouvelle résidence pour étudiant·es, signée par le célèbre architecte Kengo Kuma, ajoutera environ 650 lits aux 250 déjà existants.

GeniLac, c’est quoi?

 

GeniLac permet de développer à grande échelle l’utilisation de l’eau du lac Léman pour rafraîchir et chauffer les bâtiments des entreprises, des commerces et de diverses institutions. SIG réalise ce réseau souterrain d’une longueur de 30km, qui s’étendra du centre de Genève jusqu’au quartier de l’Etang à Meyrin, en passant par l’aéroport, Vernier, Grand-Saconnex, Bellevue et Pregny-Chambésy. Sur la rive gauche, ce réseau s’étendra jusqu’au quartier du PAV (Praille-Acacias-Vernets) et aux HUG. Les travaux s’échelonneront jusqu’en 2035.

POURQUOI AVOIR OPTÉ POUR GENILAC?

Au-delà d’un choix dicté par les rencontres humaines, Pierre Guth évoque l’utilisation d’une énergie verte et locale. «L’eau du lac est une énergie renouvelable, qui plus est à proximité de notre campus. Elle n’a pas besoin de parcourir de nombreux kilomètres avant d’être utilisable. La Villa Barton, élément patrimonial central de l’institut, se trouve d’ailleurs au pied de la station de pompage de GeniLac. J’ajouterai que pour un bilan Minergie ou HPE, l’utilisation de GeniLac est très positive. Tout cela faisait sens pour nous.» Et les températures dans les bâtiments attirent même des visiteurs et visiteuses venus de l’extérieur. «Beaucoup d’étudiantes et d’étudiants d’autres écoles et universités rejoignent notre bibliothèque lors de grosses chaleurs, non seulement pour le lieu et ce qu’ils y trouvent, mais également parce qu’on y bénéficie d’un confort thermique inégalable. A ce niveau-là, les bâtiments alimentés avec le réseau GeniLac sont une vraie réussite.»

 

Graduate Institute,

Institut de hautes études internationales et du développement