fr Colibrille: bichonner son intérieur et assainir l’environnement

Edition été 2022

En bref

Nouvelles du développement durable et actualités SIG

En bref - Sommaire

Innovation

Enerdrape, révolution dans la géothermie

Enerdrape - Sommaire

Eco-responsable

Une mode qui respecte le vivant

Mode - Sommaire

Coulisses

Des quartiers modèles pour un avenir durable

Quatiers - Sommaire

Partenaires

SIG au cœur de la vie locale

Partenaires - Sommaire

Parole de client

Avec Eco Peinture, les bâtiments prennent une note verte

Eco Peinture - Sommaire

Rencontre

Colibrille: bichonner son intérieur et assainir l’environnement

Colibrille - Sommaire

Nature

Au bonheur des bêtes

Bioparc - Sommaire

Saveurs

Refettorio Genève, le restaurant qui donne goût à l’entraide

Refettorio - Sommaire

Agenda

Agenda - Sommaire

SIG et vous

RENCONTRE

Colibrille: bichonner son intérieur et assainir l’environnement

Réduire l’impact lié aux produits ménagers sur le climat et la santé, c’est ce que propose Karim Bakhti, fondateur de Colibrille, une recette concentrée de nettoyage multiusage. A base de plantes et de minéraux, elle est conditionnée dans une bouteille en verre rechargeable.

Texte: Mireille Jaccard - Photo: Nicolas Righetti / Lundi13

En raison des micropolluants contenus dans les détergents, l’air de nos intérieurs peut être jusqu’à dix fois plus pollué que l’extérieur. Préoccupé par les répercussions des nettoyants chimiques sur la santé et sur l’environnement, mais aussi par le volume de déchets générés, Karim Bakhti bûche le sujet. «J’ai travaillé dans le marketing pour la haute horlogerie, mais ma préoccupation grandissante pour la relation des êtres vivants avec leur milieu de vie m’a fait reprendre des études en environnement, politique et développement à Londres, explique l’entrepreneur. Au terme de cette année de master, il m’était devenu impensable de faire machine arrière. Trouver une solution concrète pour remplacer les 15 kg de produits ménagers employés par personne et par année en Suisse me semblait crucial pour apporter ma pierre à l’édifice de l’écologie.» Sa réflexion le mène à une alternative biodégradable sans matières controversées ni plastique jetable. «Avec Colibrille, j’ai pu mettre mon expertise en communication et en gestion de projet au profit de l’environnement. Il y a quelque chose de grisant dans le processus de création. Il le devient encore davantage lorsque l’on prend conscience de l’écho qu’il suscite autour de soi.»

 

Une solution tout-en-un fabriquée à Genève

Aucun ingrédient n’est issu de la pétrochimie dans la composition de ce détergent. Seuls une huile essentielle de menthe poivrée, de l’éthanol végétal, deux sels minéraux, du bicarbonate de soude et une base nettoyante tensioactive issue d’huile de coco et de sucre entrent dans la formule. «L’idée est d’avoir une bouteille d’un litre de concentré et cinq petites bouteilles rechargeables. Un litre de produit dilué dans de l’eau permet de préparer jusqu’à 4,5 litres d’abstersif que l’on répartit entre la salle de bains, la cuisine et la buanderie. Le principe du tout-en-un est une des forces de Colibrille», explique Karim Bakhti. Pour les taches plus tenaces, le détachant Extra en poudre, composé de bicarbonate de soude et de percarbonate, fait des miracles. Le tout est manufacturé par l’entreprise sociale Pro Genève à Plan-les-Ouates. Tout est ainsi pensé dans les moindres détails afin de pouvoir proposer un article propre, dans tous les sens du terme.

 

Lauréat du Prix du public IDDEA

Karim Bakhti se réjouit d’avoir rencontré un premier succès, puisque son projet a été récompensé en 2021 par le Prix du public d’IDDEA, qui encourage des initiatives genevoises. «Remporter ce prix, qui rend le projet encore plus tangible, a été important pour trois aspects: le suivi qui accompagne les nouveaux arrivants dans le domaine de l’écologie est formidable, sans compter la valorisation du prix à titre personnel et l’occasion de rencontrer les différents acteurs du secteur. Il en découle un sentiment d’entraide fort. C’est très motivant», analyse Karim Bakhti.

Colibrille a été soutenue grâce à la plateforme de financement participatif SIG Impact. www.sig-impact.ch

Plus d’infos: www.colibrille.ch