fr Des habits durables à portée de clic

Edition printemps 2021

En bref

Nouvelles du développement durable et actualités SIG

breve_14_sommaire

Idées durables

Ça chauffe sur les toits de SIG

centrale_14_sommaire

Eco-responsable

Le bois dans tous ses états

bois_14_sommaire

SIG et vous

Coup d’accélérateur pour une mobilité plus verte

coup_14_sommaire

Partenaires

SIG au cœur de la vie locale

sig_14_sommaire

SIG et vous

La transition exemplaire d’Eskenazi SA

parole_14_sommaire

Rencontre

Des habits durables à portée de clic

rencontre_14_sommaire

Rencontre

Tous les goûts sont dans la nature

saveurs_14_sommaire

Nature

SIG agit pour la biodiversité

nature_14_sommaire

Agenda

agenda_sommaire

VIVRE

 Rencontre 

 

Des habits  durables à portée de clic

 

Clother.ch est une e-boutique genevoise spécialisée dans la vente de vêtements écoresponsables et fabriqués à moins de 1500 kilomètres de la Suisse. Une démarche qui vise à démocratiser la mode durable. Rencontre avec Benjamin Lecrivain, initiateur du projet.

 

Texte : Joëlle Loretan // Photographies: Vanina Moreillon

 

 

Clother.ch a germé dans l’esprit de Benjamin Lecrivain le jour où il s’est mis en tête d’acheter à Genève un jean fabriqué de manière durable. Il ne trouve que très peu de boutiques, et celles qui existent ne disposent que d’un choix de vêtements limité. Il décide alors d’agir et relève le pari de lancer une boutique en ligne ne proposant que des habits écoresponsables. «Il est grand temps de modifier nos habitudes, d’arrêter de se faire avoir par les stimuli de la fast fashion, dit-il. Et consommer plus sobrement ne veut pas dire devenir plus triste, au contraire. Acheter des pièces de qualité, fabriquées par des employés payés correctement et avec des matières qui ont un impact réduit sur l’environnement, ce n’est pas une régression, mais une évolution positive. Et je veux aussi montrer que les vêtements éco-­responsables ont du style et sont modernes, loin des clichés.» 

 

DES PARTENAIRES ENGAGÉS

Benjamin Lecrivain collabore avec un réseau de petites marques dont l’ADN est ancré dans le développement durable. Tous les partenaires de Clother.ch cherchent à réduire leur impact environnemental, en réduisant les quantités ou le nombre de collections par exemple. Les matières utilisées sont biologiques, labellisées et issues du recyclage ou de l’upcyling (réutilisation de chutes de production). Et puisque le nom de la boutique reflète la philosophie du projet, Clother.ch ne dépasse pas un rayon de 1500 kilomètres pour se fournir. A titre de comparaison, un jean «traditionnel» peut parcourir jusqu’à 65’000 kilomètres avant d’arriver dans votre armoire. Et Benjamin Lecrivain souhaite également «faciliter l’expérience de l’achat responsable». Ainsi, quatre modes de livraison (y compris à domicile) et de retour sont proposés, aucun surcoût ou frais de dédouanement n’est à prévoir (puisque les stocks se trouvent en Suisse) et vous pourrez même essayer vos vêtements avant de les acheter, une option rare pour une petite plateforme de mode éco-responsable.

 

MOINS D’HABITS, PLUS D’ÉTHIQUE

Mais celui qui a occupé des postes aux achats, à la vente et au marketing durant douze ans au sein de multinationales reste lucide: «Le vêtement sans empreinte carbone n’existe pas. Finalement, c’est celui qu’on n’achète pas qui est le plus écologique. Il est temps que nous pensions collectivement à acheter moins, mais mieux.» Saviez-vous que, selon une étude de Fashion Revolution Switzerland*, un Suisse possède en moyenne 118 pièces (habits) et achète environ 60 nouvelles pièces par an, dont 40% ne seront portées que cinq fois au maximum? Le seconde main fait partie de la réflexion pour Benjamin Lecrivain. «Achetons de l’occasion lorsque cela est possible et, si nous souhaitons du neuf, autant le faire dans le respect de la planète.» Quant aux prix pratiqués par Clother.ch, ils restent concurrentiels par rapport à d’autres grandes marques. Mais Benjamin ne tient ni à comparer, ni à culpabiliser. «Essayons de proposer une expérience agréable en matière de mode durable pour les gens, plutôt que de leur taper sur les doigts. Chacun doit se questionner sur la manière de faire la différence.» Après une campagne de crowdfunding réussie avec SIG Impact, Clother.ch est désormais en ligne et vous attend.

 

* L’association Fashion Revolution Switzerland agit en faveur d’une mode «propre, éthique, transparente et responsable» et incite chacun et chacune à se demander qui a fait ses vêtements, à imaginer le chemin qu’ils ont suivi depuis le cultivateur de la matière première jusqu’au distributeur. Fashion Revolution, dont le siège se situe à Londres, est un mouvement international, actif dans plus de 100 pays.