Edition printemps 2020

En bref

Nouvelles du développement durable et actualités SIG

news_sommaire

Innovation

Récupérer la chaleur du sol

recuperer_sommaire

Eco-responsable

Les ambassadeurs de la transition énergétique

idee_sommaire

Coulisses

La thermique renouvelable à l’ère de l’urgence climatique

thermique_sommaire

Partenaires

SIG au cœur de la vie locale

partenaire_sommaire

Parole de client

Les Rentes Genevoises misent sur la durabilité

rentes_sommaire

Rencontre

Comment revaloriser nos fruits et légumes ?

fruti_sommaire

Saveurs

Le Boteco : la cuisine brésilienne et locale mise à l’honneur

boteco_sommaire

Nature

Un parc agro-urbain pour maintenir l’équilibre

un parc_sommaire

Soutien

Impact fête ses 2 ans

impact_sommaire

IDÉES DURABLES

L’association Eco-Citoyen organise des animations publiques sur des stands, notamment des écopoints.

 Eco-responsable 

 

Les ambassadeurs de la transition énergétique

 

Depuis 2007, le programme éco21 de SIG propose des solutions innovantes qui visent à réduire la consommation d’électricité et les émissions de CO2. Afin de faciliter la sortie progressive du canton de sa dépendance aux énergies fossiles et ainsi d’atteindre les objectifs fixés par la Stratégie énergétique 2050 mise en place par la Confédération, SIG collabore avec des structures qui partagent les mêmes ambitions.

 

Texte : Mireille Jaccard /// Photos: Eco-Citoyen et Mario Kreutzfeldt

Susciter le questionnement, sensibiliser la population aux enjeux énergétiques, étendre le champ de la réflexion, proposer des actions concrètes en vue d’une société plus responsable et plus équitable, tout en fournissant des conseils et des offres personnalisées, voilà un aperçu de ce que proposent les structures que nous vous présentons ici. Coup de projecteur sur trois d’entre elles, qui unissent leurs compétences à celles de SIG.

 

TERRAGIR: L’ÉNERGIE SOLIDAIRE

Réaliser des économies d’énergie dans une démarche collective et solidaire est l’ambition poursuivie depuis dix ans par l’association Terragir. Aspirant à une réflexion globale sur l’emploi des ressources naturelles, elle encourage, dans un premier temps, à questionner nos modes de consommation en privilégiant le dialogue. Dans un second temps, elle accompagne les usagers dans un processus d’éveil d’une conscience, jusqu’à les mener à un usage raisonné des réserves d’énergie. Au travers de nombreux projets d’entraide, dont le programme baptisé «Robin des Watts», l’association propose des solutions afin de faire émerger une société moins énergivore tout en étant solidaire. Avec pour ambition une modération des ressources et une réduction de consommation électrique de 15%, la structure mise également sur la solidarité: l’argent économisé est reversé à des projets de rénovation en manque de moyens. 

L’association propose également son expertise pour l’établissement d’un bilan énergétique, avant de suggérer des solutions pérennes en termes d’économie d’énergie. Déterminée à sensibiliser à grande échelle les usagers et à améliorer les conditions de vie de chacun, Terragir intervient avec cette approche humaine au sein des établissements scolaires, des collectivités et des entreprises, ainsi que chez les particuliers.

Après un cours de sensibilisation permettant de prendre conscience des disparités sociales et d’avoir quelques pistes d’action concrètes en matière de gestion des déchets, de la consommation d’eau et d’électricité, il est stimulant de devenir acteur à son tour dans le processus de coopération au développement et de préservation des ressources.

WASTE & WATT: L’ÉNERGIE EN ACTION

Développer des services d’économies d’énergie sur mesure au cœur des entreprises, des communes et chez les particuliers, dans le cadre d’une contribution à la Stratégie énergétique 2050, voilà ce qui anime Waste & Watt. L’enjeu clé de la démarche réside dans cette volonté de mener à bien un projet écologique et respectueux de son environnement, tout en mettant à profit ses compétences techniques.

Dans le cadre des visites SIG-éco21, l’expertise de la société permet d’aider les locataires à optimiser leurs consommations grâce à leurs conseils. Au préalable, les experts analysent le terrain, la quantité d’électricité, de gaz-fioul-bois et d’eau employée au quotidien au sein d’un bien immobilier. L’évaluation permet également d’effectuer une analyse des appareils ménagers usuels, allant du petit électroménager à l’éclairage en passant par l’électronique. Puis elle identifie les objectifs réalisables sur le bâti, englobant l’isolation, les fenêtres et la ventilation. Compte tenu des budgets à disposition, cette supervision peut aboutir à des solutions simples, comme équiper les mitigeurs avec un économiseur d’eau, ou des approches plus complexes, comme installer une structure d’énergie renouvelable de type photovoltaïque ou thermique au niveau des toits. Les services de Waste & Watt proposent même un accompagnement administratif, par exemple d’une demande de subvention pour le remplacement d’une chaudière mazout-gaz par une pompe à chaleur. Ainsi, les propriétaires peuvent avoir une vue d’ensemble transparente et objective des travaux envisageables, dans le but d’une optimisation énergétique du lieu d’habitation. L’établissement d’une fourchette des coûts, des subventions possibles et des déductions fiscales complète l’intervention de Waste & Watt.

ÉCO-CITOYEN: L’ÉNERGIE ENGAGÉE

Fondée en 2014, l’association Eco-Citoyen promeut le développement durable et la réduction de l’impact environnemental, tout en favorisant l’insertion sociale des personnes en recherche d’emploi. Ce double engagement prend la forme de conseils personnalisés dans les domaines de l’énergie, de l’eau, de la mobilité, de l’alimentation et de la gestion des déchets. Soutenue par SIG et l’Etat de Genève, l’association aspire à mieux informer, accompagner et encourager les habitants durant toute la procédure d’un projet de rénovation. Eco-Citoyen intervient sur demande et coopère avec différentes communes genevoises, entreprises et écoles, pour des opérations de proximité.

D’une part, les missions se présentent sous la forme d’ateliers ou d’activités conviviales sur le terrain, l’occasion pour les citoyens de s’impliquer de façon tangible dans le processus de la transition énergétique. D’autre part, l’association propose des visites à domicile afin d’effectuer un état des lieux, à l’issue duquel du matériel électroménager moins gourmand en termes d’énergie peut être suggéré. Dans l’objectif d’alléger les dépenses aussi bien énergétiques qu’économiques, des conseils simples et adaptés aux modes de vie sont préconisés. Du choix des ampoules à la façon de s’alimenter en passant par des recommandations pratiques à adopter au quotidien, Eco-Citoyen se charge de lever le voile sur le champ des possibles, afin de nous aider à prendre conscience de l’impact de chacun de nos gestes.

Certaines missions se présentent sous la forme d’ateliers ou d’activités sur le terrain, l’occasion pour les citoyens de s’impliquer de façon tangible dans le processus de la transition énergétique. Les différents partenaires proposent ainsi des solutions afin de faire émerger une société moins énergivore et solidaire.

Ces opérations de lutte contre le gaspillage et visant à réduire l’empreinte carbone des ménages sont menées dans le canton de Genève conjointement avec SIG et d’autres acteurs publics et privés engagés en faveur de notre environnement.

L’union du canton de Genève et de SIG

Afin de faciliter la réalisation des projets de transition énergétique et de simplifier les démarches qui y sont liées, le canton de Genève collabore avec SIG sous la bannière GEnergie (www.ge-energie.ch). Ces mesures permettent d’accélérer l’assainissement énergétique du parc immobilier, ainsi que le développement des énergies renouvelables. Les économies d’énergie réalisées depuis plus de dix ans grâce au programme SIG-éco21 et à la rénovation énergétique du domaine bâti permettent au canton de Genève d’être un leader de la transition énergétique.

SIG-éco21 en chiffres

205 GWh/an

économisés, soit l’équivalent de la consommation de 68’000 ménages

253’000

tonnes de CO2 épargnées, soit l’équivalent de 16 mois d’émissions du parc automobile

117 millions

de francs investis dans l’économie locale 552 emplois créés

35 millions

de francs par an d’économies sur les factures